Road trip sur la one highway en Californie !

One highway
Itinéraire & conseils


Cet itinéraire sur la one highway fait parti d’un road trip de 15 jours dans l’ouest Américain, vous pouvez lire mon article sur comment organiser un road trip dans l’ouest, et aussi l’article sur comment préparer son voyage en van, pour mieux organiser votre voyage. Nous avons décider de découvrir ces beaux paysages en van, pour être au coeur des parcs ! Et découvrir la van life par la même occasion ! Après notre city trip à San Francisco, et notre visite de Yosemite, et Valley of Fire State Park, et après la découverte de l’Utah et ces parcs, Monument Valley, & Joshua Tree, nous voici reparties pour un nouveau road trip de Los Angeles à San Francisco par la one highway (route 1 Californienne) !

raul repairs

De Los Angeles à San Francisco par la one highway
Les étapes à ne pas manquer !

La belle Californie est connue pour ces grandes villes, Los Angeles et San Francisco, ces parcs d’état, les séquoias géants et les parcs nationaux, yosemite et le parc le plus chaud des USA : Death Valley. Mais la Californie est aussi célèbre pour sa mythique route 1, connu sous le nom de one highway. Route mythique de la côte Ouest, très connue pour son panorama et ses nombreuses étapes à ne pas manquer, allant de Santa Barbara en passant par Big Sur et Monterey. la one highway s’étend sur près de 1000km, de la sortie de Los Angeles jusqu’au nord de San Francisco. Etape immanquable d’un road trip californien dans l’ouest Américain.


Day 1
LOS ANGELES – ONE HIGHWAY

Après avoir fait un petit tour du côté de Palm spring, direction LA, la ville mythique. La ville cinéma. Juste 2 petits jours pour découvrir la ville… IMPOSSIBLE. Los Angeles est immense, vaste, tentaculaire. On préfère se concentrer sur un quartier : Venice Beach. Et on va délaisser le van pour dormir chez l’habitant dans une pool house. Le rêve ! Surtout après 7 nuits en van. Autant être franche le van c’est trop bien, mais tu dis pas non à une pause Airbnb avec piscine à Venice Beach !

raul repairs

Petit flash info UTILE
pour les gens qui confondent GAZOLINE & DIESEL
(= nous😒)

Donc on reprend les bases: aux USA, le diesel c’est QUE pour les trucks (big camion), et non pour les voitures diesel, ce terme n’existe pas, c’est du gazoil (dit gazoline ici). Normalement l’embout du Diesel est à part, et plus gros, pour éviter les confusions… Rmh
« Nous pas comprendre que c’était plus gros et nous forcer beaucoup, nous faire grosseeee bêtise qui à couté 500$ !!! « 
1 seul point positif: la rencontre avec Raul le garagiste :), un Mexicain Californien employant des vietnamiens, très sympathique, et de beaux échanges (pas que en dollars :)) ! On recommande si problème de voiture / van : Raul’s repairs !

C’est ça aussi les voyages : des aléas qui nous font rencontrer des belles personnes <3.

Los Angeles

Après ce « petit » désagrément, nous voilà en route pour notre AirBnb vers 19h… On oubli donc la petite rando sur les collines de Hollywood, chiller à West hollywood & Silver lake, et le coucher de soleil sur Venice… Sniiiiif. Ca.. ça coute cher. Mais heureusement notre hôte Jana est hyper serviable, sympathique, gentille, et nous rassure par message. On arrive finalement devant la pool house, épuisées, et on découvre par enchantement ce havre de paix derrière une porte en bois, dans ce parfait quartier de Venice beach ! Jana nous accueille chaleureusement, robe longue, pied nu, sautillant vers nous, grand smile et câlin réconfortant ! In love ! Parfait accueil, hôte et logement, après cette journée !

pool house air bnb venice beach

Sous les précieux conseils de notre hôte on se dirige vers un restaurant Mexicain, pendant que le « Hot Tub » chauffe (hihi)! Et c’est parti pour une orgie de bouffe dans une ambiance mexicaine à 4 blocs de notre nouvel maison. La Cabaña c’est être au Mexique à Venice, on te fait ton guacamole devant toi, selon tes goûts. On recommande, le Burrito (1 pour 2 tu prendras, sinon toute la nuit tu souffriras), leur marguarita maison, et bien sur le guacamole maison ! Mioum !

On rentre en roulant sur nous même… Oui oui. Venice nous semble safe, même en fin de soirée. Et plouf dans le jaccuzi tout lumineux, just ready 👌🏻 ! Détente et apaisement assuré… dans une ambiance cosmique hihi. Cette fin de journée est finalement parfaite ! On se sent terriblement bien à Venice ! ❤️

Hot tub in LA

Day 2
VENICE – MALIBU

On se reveille tout doucement, on profite de notre pool house, détente et petit déj au coin de la piscine, bon café et plouf matinale. Douche à ciel ouvert, trop mignon, tout est pensé pour le confort de ces hôtes. Perfect !

pool house venice beach
pool house venice beach shower

Venice beach


On prend des vélos à dispo, typique américain, et c’est parti pour découvrir au rythme californien, Venice. Direction la plage, et sa digue très connue, qui dort encore, pas beaucoup de touriste, il fait gris.. Mais on aime l’ambiance qui est tant caractéristique à Venice. On longe toute la côte sur la voie cyclable. Il y a toujours comme à San Francisco les SDF qui « habitent » ici dans des abris de fortunes, tout le long de la digue, et même sur la plage. C’est ça aussi Los Angeles

On marche sur la plage et on met les pieds dans l’eau fraiche. Très grande plage de sable fin. On fait nos touristes et on se prend en photo sur les cabines des lifeguards comme dans « alerte à Malibu » (le maillot et la silhouette en moins, of course ✌🏻). Puis direction les canaux de Venice, lieu paisible avec de magnifiques maisons, où seuls les piétons peuvent se balader.

venice beach
los angeles
venice beach canals

Il est temps de rendre le Airbnb, dernier plouf au soleil. On est bien au paradis ! Jana visite notre van « so amaziiiing », dernier hug de bye bye (et non d’adieu, on reviendra!) et direction Abbot Kinley ! On fait quelques boutiques mode, déco, etc. Tout est beau. T’as envie de tout acheter !

venice beach

❤️ The Butcher’s daughter

J’avais repéré un endroit cool et local où manger… The Butcher’s Daughter, sur Abbot Kinley. Et comment vous dire, ce moment est plus que parfait.. Comme suspendu dans le temps ! Oui oui c’est possible ! Grâce à : Super accueil, superbe déco, belles vaisselles, superbe table au soleil, super serveur, aimable, très souriant et serviable (on a pris un seul Green juice, ils nous le servent en 2 parties, cute!), et SUPER plats, super bien assaisonnés, produits locaux, végé +++ et BIO ! Orgasme gustatif assuré ! Bref un passage obligé !

Santa Monica

On repart de Los Angeles en longeant la côte, pour rejoindre enfin la one highway, pour arriver à Santa Monica, un stop de 2h nous permet d’aller se promener sur le célèbre PIER, qui abrite un parc d’attraction. C’est typique mais très touristique. Des dessinateurs, chanteurs, magiciens, sont ici pour faire le spectacle. Ou pas. On préfère redescendre sur la plage et marcher dans le sable. Le soleil est au rendez-vous, il fait chaud ! Beaucoup de personnes sur la plage, et même dans l’eau même si l’eau est très fraiche, mais ils sont surveillés par des sauveteurs dans leur cabane ^^.

Malibu

On suit la route 1 (one highway), cette route mythique qui longe toute la côte californienne. Même si le GPS me fait toujours reprendre une highway et pas la one, grrr, non non je veux rester sur la 1 ! On arrive vers Malibu, longue côte bordée d’immenses villas, tantôt sur la plage, tantôt sur les collines, il n’y a que ça…

Je trouve au milieu de ces immenses villas qui bloquent l’accès à la plage, une porte ouverte qui mène par un escalier à la mer, un peu secrète, on gare Moose et on descend… On découvre un havre de paix, très longue plage au pied des villas sur pilotis… Avec le soleil couchant, c’est juste magnifique ! On se croirait dans une série américaine pour ado, surtout quand on voit une jeune fille en bikini jouer sur la plage avec ses 2 chiens, et une dame avec un grand chapeau qui marche sur la plage et nous salue d’un grand sourire et d’un « Hiiiiiii » typique !

El capitan

Beau spectacle que de conduire le long de cette côte et sur cette highway… On y voit quand même beaucoup de camping-cars, anciens, stationnés le long de certaines routes, des SDF on présume, qui ont l’autorisation de stationner ici et d’y dormir… Dure réalité de la Californie. On arrive avec une tempête de vent à notre camping avec vue, après Santa Barbara, à El capitan state beach. Accès direct à la plage par un bel escalier en bois, pour aller admirer le coucher du soleil, et les oiseaux qui résistent au vent. Magnifique vue, on se balade un peu. Je tente un feu de camp malgré le vent, et je réussiiiie (victoire personnelle), on mange rapidement, avec la lampe torche, à l’abri du vent et proche du feu. Au dodo, tête à l’envers car le van penche 🙂 !


Day 3
BIG SUR

Petit déj sur le banc de l’escalier, au soleil, spot parfait. On continue la one highway, on est vraiment au bord des falaises avec des vues magnifiques à chaque virage (difficile de reste focus sur la route hihi), la mer avec ces nuances de bleu, ses roches, ses vagues qui claquent. On croise un défilé d’anciennes voitures de luxe, c’est en fait un service de location qui est proposé pour longer la côte.. so expansive & touristic.

Cambria

Petit stop dans une jolie bourgade sur la côte, Cambria, une mignonne ville de vacances on pourrait dire. On s’arrête sur la plage entre 2 belles maisons, le bruit des vagues sur les rochers. En repartant on voit au loin un château espagnol, c’est le célèbre Hearst Castle, que nous décidons de ne pas visiter, cher et trop long. Mais cela doit valoir la peine d’y aller si vous avez du temps :)! Original de voir un tel château ici au milieu de nul part, et c’est riche en histoire, chose rare ici aux USA.

San Simeon

On arrive vers le célèbre et grandiose Pier de San Simeon pour notre pause déj, puis c’est l’heure de la préparation de notre mixture pour nos fajitas favorites, et on part s’installer sous le pier pour manger et se détendre. Puis, séance photo sous le San Simeon Pier où les vagues frappent les immenses poteaux en bois.

Quelques miles plus loin sur la one highway, s’étend de tout leur long, les lions de mer sur le sable cette fois-ci, moins bruyant que à San Francisco. Ils se prélassent et se jettent du sable sur leur dos, certainement pour se protéger du soleil ou refaire leur peau en période de mue.

On aurait dû s’arrêter bien avant pour dormir dans un campground sur le sable Oceano Dunes, mais on a filé, et on ne veut pas revenir en arrière. On perd les 10$ de la réservation, mais on continue la route, on a envie de découvrir +++ aujourd’hui, on a du temps, on surveille donc les campground sur la one highway, même si vu les parfaits spots, ils sont tous FULL. Surtout à l’approche de Big Sur. On garde l’oeil ouvert malgré tout. C’est ça aussi la vie en Van, pouvoir changer le programme 🙂 !

Mcway Falls

Premier stop dans le parc d’état Pfeiffer state park, au détour d’un virage. Pour admirer une merveille de la nature : une cascade qui se jette dans la mer, McWay Falls, spectacle magnifique de notre point de vue. Le seul point de vue, car maintenant cet endroit est interdit, car protégé, pour maintenir et renouveler la faune et la flore.

Pfeiffer state park

Après les photos et une étude approfondie de la carte de Big Sur, pour trouver un spot pour la nuit. On tente notre chance au Pfeiffer state park campground, où j’avais réservé la prochaine nuit, mais pas celle-ci… A l’entrée du campground dans la fôret, fenêtres ouvertes, ça sent trop bon l’eucalyptus ! On voit tout le monde faire demi tour car campground plein… C’est à notre tour.. FULL également :(… ils nous conseillent très gentiment de tester les campings privé (70$ la nuit, humpf, pas envie), on prend note et demi tour… MAIS un ranger court doucement mais surement vers nous, et nous demande calmement en souriant, si on est toujours intéressées, car il vient d’avoir une annulation !!!! ALLELLUIA ! A nous ce parfait spot au milieu d’arbres immenses (Sequoia et eucalyptus).

Le plus impressionnant c’est le calme qui règne dans ce campground, et l’odeur !!! On se croirait dans un flacon d’huile essentielle géant ! C’est reposant, notre emplacement est parfait, proche de la rivière et des douches (as usual you know). On échange 1$ contre 8 coins pour faire 2 douches de 4min, chrono en main ! On se sent tellement bien dans ce campground… C’est le départ de plusieurs randonnées, mais on préfère profiter du spot. Le feu ne prend pas ce soir… mais ce sera l’une de nos plus belles nuits.

Pfeiffer state beach

Au réveil, après un petit déj de champion dans notre flacon d’huile essentielle, on décide de se faire une matinée détente et d’aller découvrir la plage protégée de Pfeiffer state beach. Après avoir fait un câlin à un séquoia (hihi) et l’achat de quelques souvenirs (les premiers), on se met en route vers cette plage « secrète », pas de panneau qui l’indique, il faut donc pas louper le virage, qui mène au bout d’une belle descente en van (et 12$ car c’est un espace protégé) à la plage. Lieu idyllique et apaisant, quelques américains, sont là installés avec leur pique nique, en famille, pour la journée, peu de touriste. On profite du spectacle des vagues qui claquent sur les rochers et dans le creux de l’un d’eux, c’est magnifique.

Il y a des marques roses, mauves dans le sable, je savais pour m’être renseignée que normalement cette plage, et notamment le sable, est très coloré, assez typique de ici. On ne le verra quasiment pas, à mon avis il fait beaucoup trop chaud et sec… Prioriser le printemps, l’automne pour observer ce phénomène.

On se pose quelques heures (première vraie pause détente lecture du voyage youhou), ça fait du bien ! Vers midi on sent l’affluence des gens qui arrivent de plus en plus, et le soleil qui tape de plus en plus. C’est le signal pour reprendre la route et aller manger dans un best spot !

Big Sur

Pause miam miam au Nepenthe, the place to be pour manger avec vue à Big Sur, c’est bon et tu as une superbe vue sur big sur et l’océan Pacifique. Installé sur les falaises le restaurant domine. On boit un jus d’orange en attendant notre table duo face à l’océan. restauration rapide, assez cher, mais très bon, tu paies le spot ! Des gros sandwichs à l’américaine (on avait pas encore essayé), amenés dans des paniers. On se régale !

Photo sans touristes…

Bixby Bridge, ou le pont le plus célèbre de la one highway… Et pour cause, on le voit dans tous les films qui se passent sur la côte Pacifique. Donc autant vous dire que c’est touristique +++, alors que bon, tu passes le pont en 10sec, chrono en main… à peine de la place pour se garer… et prendre la même photo que 100 personnes en même temps…. Ridicule. On a quand même fait un stop de 5mn qui nous a voulu de presque rester coincer avec Moose sur le parking !

Carmel – Mission Ranch

Direction Carmel by the sea ! Cette petite bourgade, très « trop » riche, mais mignonne et pleine de charme malgré tout. Il est interdit de vendre des glaces dans la rue, et dans les années 20 il était interdit de porter des talons, ahah. De plus pour limiter la pollution visuelle, les feux de circulation, les parcmètres et l’éclairage publique sont interdit ! J’adore.

Clint Eastwood ancien maire de la ville a repris et rénové le plus ancien ranch du coin, pour en faire un hôtel, bar / restaurant, et salle de réception. en tant que fan je ne pouvais pas ne pas y aller !!! Donc Go Clintounet ! On découvre Mission ranch, lieu calme et apaisant (même en ayant un mariage ce jour là), le lieu est parfait, on voit au loin la mer, avec une prairie de mouton entre le ranch et la mer. On décide de rester et de boire un verre face à cette vue magnifique. Verre de vin Pinot noir de Monterey pour moi. Un must ! Vin parfait pour petit prix, merci Clint de ne pas prendre la grosse tête et de ne pas faire des prix ahurissant.

Ici on voit une autre Amérique, une amérique peut être plus républicaine (Trump ?), et quadragénaire: ça change d’ambiance, ça colle avec le lieu quand même, les gens s’installent dans l’herbe car plus de place en terrasse. Ils observent le mariage en contre bas, en plein air, à l’américaine. Il y a 4 copines qui portent le même tee shirt « Wine is my favorite color », je me dis que je devrais en avoir un aussi ! A l’intérieur, une ambiance plus bar / Jazzy, un pianiste est arrivé est entonne quelques notes, on se croirait dans un film de Clint Eastwood, on ressent sa personnalité et ses goûts ici.

En repartant, on repasse par un parc protégé : 17 mile drive (10$), où se trouve néanmoins des golfs et d’immenses villas, mais aussi des biches, des lions de mers, et plein d’espaces sauvages, pellicans sur les rochers, etc. Les biches semblent perdues au milieu de ces riches maisons…

Monterey

Pour finir la journée, on arrive à Monterey, quartier vivant, on y voit des jeunes jouer au basket-ball, des skateurs, avec un fond de musique, c’est vivant, on s’y sent bien ! On marche vers le Pier très touristique ! On se prend un Chowder bread bowl pour bien finir la journée. Nous aurions aimer découvrir davantage cette ville qui a l’air très sympathique et différente des autres. mais on préfère trouver un spot pour la nuit et être à San Francisco demain pour une cérémonie gospel !

Aucun campground dans le coin, et pas envie de faire du free camp sur un parking… On continue de rouler pour aller vers Santa Cruz, où j’avais repéré un campground en préparant le voyage, mais Dommage il est full… Très full, très familial, bruyant. ll y a même un endroit privatisé par des étudiants. On décide de rester sur le parking de ce campground, un peu en dehors des Loop réservées… J’ai peur que le rangers passe et nous foute dehors (comme c’est souvent le cas aux USA quand tu dors où c’est pas autorisé). Car c’est interdit, même si nous avons vu d’autre van / camping-car le faire ailleurs. On ne dormira pas très bien. Pour ma part, j’ai arrêté de respirer quand un rangers est arrivé et a regardé tout autour du van avec lampe torche… (Throwback : « souviens toi l’été dernier »).


Day 4
SAN FRANCISCO

C’est aujourd’hui qu’on quitter la one highway pour rejoindre San Francisco ! Départ aux aurores en pyjama pour fuir l’illégalité hihi. Et à la recherche d’une douche ! On la trouve 1h après à Half moon bay, camping sympa face à la mer avec un service de douche. Ca a l’air sympathique comme endroit, on recommande ! C’est aussi le jour de notre rencontre avec THE FOG, nous ne l’avions pas vu à San Francisco par chance, mais pour notre retour, il est là ! Cela donne un beau spectacle sur la mer !

Mer - Océan

Cérémonie Gospel à Tenderloin

On arrive à Tenderloin, quartier qu’on ne présente plus, j’en parle ici dans mon article sur San Francisco, c’est un quartier de Homeless, où se trouve la Glide memorial Church, église fondée par Cécil Williams et qui justement fête son anniversaire aujourd’hui lors de la cérémonie, alors on assiste à une très belle cérémonie, plus longue que d’habitude. C’est très émouvant, riche en émotion… on se sent accueillies à bras ouvert, « venez comme vous êtes ». Ils accueillent tout le monde, les SDF, juifs, chinois, gay, trans, musulmans, tout le monde, pas de différence ici. Ce n’est pas religieux mais spirituel !

san francisco city trip guide gospel glide memorial church

On monte dans les gradins, car en bas c’est un peu « réservé » pour les habitués. En effet on ne veut pas faire nos touristes.. donc on se met à l’écart en allant en haut. Le spectacle est encore mieux là ! Il y a même dans l’assemblée Angela Davis figure incontestée du féminisme dans les années 70 à San Francisco. On ressent beaucoup l’influence des années hippies ici, c’est encore présent. Les chants et les coeurs sont très puissants et émouvants.

Ce n’est pas un gospel comme on s’y attend, comme à New-York dans le quartier de Harlem par exemple. Ici c’est métissé, Africain, trans, gay, jeune, vieux, et même un drag queen sont présents sur scène pour chanter, tous en couleur ! C’est beau et émouvant 🙂 ! Pour l’anecdote, on se retrouve à côté d’une belge qui vit depuis 20ans à San Diego. Elle nous donne envie d’y aller.. next trip?), et qui est décoratrice d’intérieur. Même tout là-bas la Belgique me suit !

san francisco city trip guide gospel glide memorial church

San Francisco

On en ressort toutes émoustillées… On continue notre journée « comme un local » en allant manger dans le nouveau quartier émergeant de la jeunesse San Franciscaine : Dogpatch. Proche du port, une adresse repérée au préalable hihi : Serpentine. Comfort food, craft cocktails à gogo ! C’est super bon et original, dans un cadre très moderne, ancienne usine rénovée.

san francisco city trip guide

Petite balade digestive et direction la plage, pour lézarder au milieu de la jeunesse de San Francisco. Face au Golden Gate. Oui j’ai dit comme un local :), puis direction la plage Baker Beach. On écoute les conversations, on se pose au milieu des gens, c’est full, on s’y sent bien… Comme chez nous ! Je cherche un campground pour la nuit, pour la dernière nuit snif…

san francisco city trip guide
san francisco city trip guide
Petit kiff de traverser le Golden gate Bridge pour sortir de San Francisco…
pour la dernière route vers notre dernière nuit (passage gratuit pour sortir de la ville)

Antony Chabot

Direction notre dernier spot du voyage… On veut être un peu au vert pour ce dernier moment. On trouve une place dans le campground de Antony Chabot, dans la réserve du même nom, proche du régional park Redwood. Parfait spot, proche des douches (eheh), pour cette dernière nuit, dernier énorme feu de camp pour fêter ça ! C’est l’heure de vider le van et le frigo, gros festin, sous les yeux lumineux dans le noir de biches, qui viennent nous rendre visite (car okay on est proche d’un cerisier et apparemment c’est trop bon). Nuit parfaite ! Il est temps de tout ranger et de replier le lit. Un troupeau de dindon passe devant le van, peut-être pour nous dire au revoir ?

antony chabot
Antony Chabot Campground

escape campervans

Direction Escape campervans à Hayward, la maison de Moose, notre cher et tendre Van ! Merci pour ces belles aventures, et cette belle expérience de vie et de voyage ! On ne peut que recommander +++ la van life, pour être au coeur des parcs et au contact de la nature et des américains ! A très bientôt ! #fulllove

-Bye bye Moose 😢❤️


INFO PRATIQUE
NUITEES : El capitan SB campground – 45$
Pfeiffer SP campground – 35$
Antony Chabot Campground – 25$
ENTREES PARCS : Pfeiffer state Beach – 12$
17 miles drive – 10$


Pour encore plus d’inspiration si vous préparez ce genre de voyage, vous pouvez venir sur mon tableau dédié à mon road trip aux USA, je suis certaine que vous trouverez tout ce qu’il vous faut ! Vous pouvez épingler cette article sur votre pinterest. Et ainsi facilement le retrouver !


par Elvina

6
(Visited 25 times, 1 visits today)

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *